Les dons pour le policier dont le meurtre d’un adolescent en France la semaine dernière a déclenché des manifestations à l’échelle nationale ont dépassé plus d’un million d’euros lundi après-midi.

 

Le fonds en ligne, créé par le polémiste d’extrême droite Jean Messiha, a provoqué l’indignation de la famille et de plusieurs politiciens et sympathisants de Nahel Merzouk, le jeune de 17 ans tué mardi dernier.

YouTube player

Plus de 40 000 personnes ont contribué au fonds, qui a désormais dépassé le million d’euros, loin devant les quelque 200 000 euros récoltés pour la famille de Nahel.

 

Nahel Merzouk a été tué le 27 juin d’une balle dans la poitrine lors d’un contrôle routier effectué par le policier à Nanterre, à l’ouest de la capitale, après avoir apparemment refusé d’obtempérer à ses ordres. Florian M., le policier, a été inculpé pour homicide volontaire et placé en détention provisoire.

 

La grand-mère de Nahel a déclaré avoir « le cœur brisé » par le soutien apporté au policier lorsqu’elle a été interrogée à ce sujet dimanche.

 

 

« J’ai mal au cœur. Mais [le policier] sera puni comme tout le monde. J’ai confiance en la justice », a-t-elle dit à BFM TV.

 

Elle a également appelé à l’arrêt des émeutes, affirmant que la mort de son petit-fils était utilisée comme excuse pour semer le chaos etque la famille voulait le calme.